Décevoir ses parents

Qu’est-ce qui généralement peut t’empêcher d’être épanoui ou performant ? Le plus souvent tu as la peur du jugement des autres. Et dans ce domaine, nombre d’entre nous accordent une valeur immense à l’opinion émise par leurs parents.


Ainsi, la peur du jugement des autres est un phénomène qui peut se révéler très handicapant lorsqu’on n’arrive pas à l’affronter ni à la dépasser.

Si tu dois faire face au regard constant de tes parents, alors tu es à la bonne adresse. Cet article te donne quelques astuces pour avancer.



« J’ai moi-même grandi dans une famille avec des valeurs fortes et où les injonctions étaient fréquentes. Tout le monde était entrepreneur, les foyers étaient unis. On m’a enseigné que chacun devait rester à sa place y compris au sein du couple. C’est à dire que la femme devait savoir rester discrète et dévouée à sa famille et surtout à son mari. J’ai été longtemps sage et bien élevée. On m’a permis de faire des études dans le commerce Histoire que je ne sois pas trop peu cultivée, mais mes parents n’étaient pas trop pour me laisser aller au-delà d’une licence. Qu’est-ce que j’en ferais ? Puisque j’étais destinée à avoir une famille à mon tour et m’occuper de mes enfants. Pour mon petit ami on me répétait assez souvent qu’il devait être «de chez nous », que ses parents ne devaient pas habiter dans un HLM et qu’il ne devait pas être ouvrier et encore moins fonctionnaire. Et surtout il aurait été embêtant que je gagne mieux ma vie que lui.

J’ai fait de mon mieux pour coller au mieux à cette image parfaite. Mais la vie étant ce qu’elle est, rien ne s’est passé comme prévu. Mes amies venaient des quatre coins de la planète et aucune couleur de peau n’a pu me préserver de l’affection que je portais à leur personne. La vie moderne n’épargnant personne du chômage et de crises diverses, les hommes qui partageaient ma vie se sont souvent retrouvés à dépendre financièrement de moi. Alors aller m’inquiéter de savoir si celui qui partageait ma vie était ouvrier, fonctionnaire ou cadre m’a semblé bien dérisoire à l’heure ou l’on est déjà bien content d’avoir un emploi. Et maintenant je suis mère célibataire et me voilà bien obligée d’entreprendre toute seule. » me confiait Juliette le mois dernier. « Décevoir mes parents était juste devenu vital. Je n’avais pas le choix. »

Pourquoi accorde-t-on de la valeur au regard des parents ?


Tout d’abord, il est important de rappeler que l’humain est un être social qui depuis toujours doit faire face aux jugements de ses proches ou de la société en général. En effet, certains critères ont été établis pour émettre un jugement de valeur sur des éléments vitaux du groupe tels que sa croissance ou son état de santé.



De la même façon, il est naturel que tous les parents soient amenés à émettre un jugement de valeur sur leur enfant. Cela consiste à faire ressortir ses défauts ou ses qualités. L’opinion des autres est parfois assimilée à des encouragements. Le jugement émis peut donc être positif ou négatif.

L’estime de soi est un élément qui se construit pendant l’enfance. Il est assimilable au jugement qu’une personne a d’elle-même d’une part, et que l’on porte sur lui d’autre part.

L’être humain grandit donc en étant confronté au regard des autres.


Cette situation amène l’enfant à se juger constamment, et son propre jugement peut s’avérer parfois plus destructeur que l’opinion des autres.


La peur de décevoir ses parents peut empêcher toute personne d’atteindre ses objectifs. En outre, tes parents ne sont pas les seules personnes qui donnent leur opinion sur ton existence. Ton conjoint, tes enfants ou encore ta fratrie et tes cousins ont également la possibilité d’émettre un jugement sur ta vie.

Dans le milieu professionnel ou scolaire, tu peux également faire face au regard de tes professeurs, de tes managers ou des personnes qui te suivent sur les réseaux sociaux. Ainsi, toutes les personnes avec qui tu as une relation de travail ou un quelconque lien peuvent porter un jugement sur toi.

Quelles sont les réactions possibles face au regard des parents ?


Généralement les personnes qui ont été valorisées depuis leur tendre enfance par l’opinion de leurs parents n’ont pas besoin d’une approbation extérieure avant de mener leur vie comme elles le souhaitent. Ces personnes ne sont pas sensibles à l’opinion des autres. Elles se contentent d’écouter sans pour autant interrompre le cours normal de leur vie.



Pour ceux qui avaient l'habitude d’être dociles dans leur enfance c’est souvent plus compliqué. Il est souvent plus difficile pour eux de pouvoir mener une action sans avoir recours au jugement des autres. Pourquoi ? Parce que beaucoup n’ont pas une haute estime d’eux-mêmes, ce qui entraine souvent, selon le Dr Dumont, une dépendance affective.

C’est une situation difficile si tu es concerné car tu y perds toute ton énergie à chercher des astuces pour plaire à ton entourage. Dans le but d’obtenir l’amour et la reconnaissance de tes parents, tu risque de faire ce qu’ils désirent et de passer à côté de toi-même.

Il est important de rappeler que tous les jugements ne concernent en réalité que ceux qui les émettent. Ils ne reflètent que leurs attentes, leurs rêves et leurs peurs. Mais elles ont tout de même un impact sur l’individu. Et donc sur toi.

As-tu vraiment envie de vivre en fonction des craintes et des limites d’autrui ?

Quelles sont les conséquences de la peur du jugement des parents ?


En ayant constamment peur du regard de tes parents, vous devrez faire face à des conséquences qui t’empêchent de grandir et d’atteindre tes objectifs telles que :

  • Sentiment de culpabilité

  • Dévalorisation

  • Manque d’initiative

  • Profonds regrets

  • Manque de liberté

  • Manque de contrôle sur sa propre vie

  • Absence d’épanouissement personnel

  • Vivre constamment dans l’illusion

  • Manque d’investissement dans sa propre vie.

Quelles sont les astuces pour dépasser le regard de ses parents ?


Pour réussir cette prouesse, il est important de suivre plusieurs étapes. Celles-ci pourront t’aider à te libérer du jugement des autres et à grandir.


Relativiser le jugement des autres.


Il ne définit pas ce que tu es et encore moins ce que tu désires. En portant un jugement sur tes erreurs, tes parents ne remettent en cause ni ta valeur personnelle ni l’amour qu’ils ont pour toi.

Par ailleurs, le fait d’avoir des comportements inadaptés ne fait pas de toi une mauvaise personne. De plus, le jugement des autres est une manière pour eux de se rassurer sur leur propre qualité. Il faut donc apprendre à écouter les critiques sans pour autant en tenir compte.


Accepter le fait que les jugements déclenchent des émotions à ton niveau.


Dans ce cas, il s’agit de la honte, de la culpabilité, de la peur de décevoir ses parents. Toutefois, il faut se rappeler que ces différentes émotions sont passagères dans ton existence. Par conséquent, il est recommandé de ne pas leur accorder plus de valeur qu’elles n’en possèdent. Ainsi, elles feront moins de dégâts.




Ne plus porter un jugement sur l’autre.

Cela implique que tu dois cultiver l’indulgence et la tolérance.

Tu peux donc essayer de comprendre celui qui te critique afin d’avoir un meilleur aperçu sur son histoire. Cette astuce t’aide également à comprendre les causes qui le poussent à te critiquer ou à émettre un jugement sur ton existence. Il s’agit d’un exercice de compréhension constructive.

En espérant que mon petit article t'aura aidé.



22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout