Faire le tri dans ses relations

Dernière mise à jour : 13 juil. 2021

Tu as peut-être observé déjà tout au long de ton parcours que tu étais un être en constante mutation. En constante évolution. Je vais t’inviter aujourd’hui à observer ton environnement. Regarde une fois juste pour voir pardessus ton épaule, puis jette de nouveau un coup d’œil sur ton environnement présent. Qu’y a-t-il de changé ? Puis observe toi également. As-tu changé ? Penses-tu que ton environnement impacte qui tu es ? Ou est-ce toi qui le conditionnes ?



Pour te donner une petite idée, je vais te raconter l’histoire d’Emilie.

J’ai rencontré Emilie il y a un peu plus d’un an. Elle était venue me consulter à mon cabinet d’Orbey et était dans un trouble évident. Elle souriait peu, ses épaules étaient baissées, elle se tenait un peu voûtée. Elle avait le teint terne et ses cheveux tirés en arrière lui donnaient un air sage de petite fille. Elle enchaînait des petits boulots mal payés qui ne lui plaisaient guère. Sa vie amoureuse était chaotique et elle n’avait que peu d’amis.

Elle m’a expliqué avoir voué pendant plusieurs années une admiration sans limite à son amie Marina, une femme visiblement brillante, belle et incroyablement spirituelle. Elles s’étaient rencontrées plusieurs années au-par avant alors qu’Emilie qui avait une licence en musicologie travaillait sur l’organisation d’un concert.

Elles avaient eu un vrai coup de cœur l’une pour l’autre et avaient presque tout partagé pendant plusieurs années. Marina était richement entourée de gens intelligents ayant chacun une spécialité originale et qui apportaient de nombreuses idées et projets. Elle invita donc Emilie à venir chez elle pour animer de petits concerts privés. Emilie en était enchantée. Elle qui avait envisagé un temps d’arrêter la musique pour se lancer dans un projet de formation dans le domaine administratif et avoir un emploi stable et sérieux, avait retrouvé un deuxième élan vital et Marina devint très vite le pivot de sa vie sociale.

Emilie avait également fait de nombreuses donations pour participer à diverses actions à l’initiative de Marina ou de l’un ou l’autre de ses invités. Mais en réalité aucun de ces projets n’avait jamais vu le jour.

Parfois Elle proposait des activités pour le week-end, Mais Marina déclinait la plupart du temps. Elle apprenait par la suite que son amie avait participé à l’animation proposée, mais sans elle, avec d’autres amis et parfois même avec des proches d’Emilie elle-même !

Petit à petit Marina se mit à régenter toute la vie d’Emilie. Elle avait un avis sur tout et sur toutes les fréquentations de la jeune femme. Elle lui donnait des conseils sans arrêt, lui indiquait à tout moment ce qu’Emilie devait faire. Que ce soit dans sa vie professionnelle, dans le domaine sentimental. Si bien qu’Emilie n’osait plus rien lui confier. Elle vivait chacune de leurs entrevues comme un affrontement ou un acte de résistance lors duquel elle tentait désespérément de défendre sa légitimité à agir ou à exister. Elle rentrait chez elle, anéantie, et épuisée.


Lorsqu’elle est venue me voir l’an dernier, Emilie avait un projet. Depuis deux ans, elle souhaitait s’installer à son compte comme musicothérapeute. Elle avait bien créé une micro entreprise mais ne savais comment la développer. Le projet était donc resté arrêté. Ses amis ne la suivaient pas, ne relayaient pas ses informations. Et son amie Marina, qui longtemps lui avait expliqué qu’elle n’avait pas un tempérament pour entreprendre, lui promettait maintenant l’aide d’un ami spécialisé dans le marketing numérique mais cette aide n’était jamais venue. Le reste de leurs amis se moquaient gentiment d’Emilie et ne lui accordaient que peu de crédit.

Quelle ne fut pas ma surprise de retrouver Emilie transformée il y a quelques mois. Elle avait une magnifique chevelure en cascades de boucles blondes, le teint frais. Elle portait une robe aux tons pastels et semblait évoluer telle une libellule au bord d’un ruisseau ! Elle m’expliqua qu’elle avait eu une grosse dispute avec son amie Marina suite à laquelle elle avait rompu tout contact. Elle avait déménagé dans le département voisin et y avait rencontré de nouvelles personnes. Son activité s’était développée et elle animait désormais de nombreux ateliers. Elle venait de quitter son dernier emploi et commençait à vivre timidement de son activité. Autour d’elle plus personne ne doutait de la réussite probable de son entreprise. Sans Marina, elle se sentait enfin libérée.


Il t’arrive en effet plus souvent que tu ne le crois d’être fortement influencé par ton entourage


Tu n’es pas imperméable. Il est donc très important de bien choisir ceux qui évoluent avec toi et surtout de t’entourer de ceux qui te permettent de vibrer à ta hauteur.

Il est important de t’interroger régulièrement sur tes relations pour identifier celles qui te correspondent et celles qui ne te conviennent plus.

Parfois une relation t’a beaucoup apporté par le passé mais il se peut qu’aujourd’hui le rapport entre vous aie changé et que la personne ne t’apporte plus le bien-être qu’elle t’apportait.

Parfois aussi tu continues une relation par automatisme, ou par habitude parce que tu l’as toujours fait. Est-ce qu’après avoir vu certaines personnes, tu te sens toujours bien ? Ressens-tu encore de la joie ? Ou au contraire est-ce que cela te plombe, t’apporte un stress ou te fait sentir moins bien dans tes baskets ou moins en confiance avec toi-même ?

Identifier les relations néfastes sans avoir à te sentir coupable


Demande-toi si un simple dialogue peut donner une nouvelle impulsion à cette amitié, si les choses peuvent être expliquées, si ton interlocuteur peut comprendre ton malaise et ta demande. Essaie de rester réceptif à son discours également. Parfois tu as toi-même besoin de te remettre en question. Mais si l’autre ne peut pas t’entendre, tu n’auras peut-être pas d’autre choix que de te défaire de la relation.



Les signes qui doivent t'alerter


  • Le triangle de Karpman: un jeu psychologique bien connu que l'on retrouve dans beaucoup de relations humaines. Tu y trouveras trois rôles: une victime, un bourreau et un sauveur. L'un(e) de tes ami(e)s se considère comme une victime. Il/Elle pleure beaucoup, se plaint et te reproche de ne pas être assez présent(e) pour lui/elle. Au bout d'un moment tu l'envoies un peu voir ailleurs et tu deviens donc son bourreau. Puis tu regrettes, tu le/la prends en pitié et tu redeviens son sauveur. Et finalement rien n'avance jamais et personne ne grandit.

  • Il y a également cet(te) ami(e) qui parle toujours de lui/elle et ne te prête jamais aucune attention

  • L'ami(e) qui te vient toujours en aide sans que tu ne lui aie rien demandé. Qui fait irruption dans ta vie ou alors qui saisit chaque occasion si petite soit-elle pour te conseiller ou agir à ta place. C'est une manœuvre de pouvoir pour garantir votre amitié dans son esprit.



Observe ce que tu ressens


Si tu ressens de l'angoisse, que tu te sens mal sans vraiment savoir pourquoi, si tu ressens de la culpabilité, le sentiment de ne jamais faire ce qu'il faut ou de ne pas être à la hauteur, il se peut que tu te trouves en face d'un profile hystérique, voir légèrement pervers. Certaines personnes sont éternellement insatisfaites et il est très difficile de leur mettre des frontières parce que ces personnes demeurent généralement attachantes.

Il se peut aussi que tu te sentes vidé(e) de ton énergie. Certaines personnes sont des vampires émotionnels. Ils ne sont absolument pas autonomes émotionnellement et profitent d'autrui pour se sentir bien. Ils se nourrissent de ton énergie mais n'apportent rien en retour.



Sache que tu as toujours la possibilité de choisir la souffrance liée à la fréquentation de certaines personnes ou de gérer la culpabilité d’être à l’origine de la rupture du lien. Mais saches qu’il n’y a rien de plus important que de vivre ton propre chemin. Tu es au centre de ta propre vie.


Apprends à choisir ceux qui te correspondent


J’ai l’habitude de conseiller à mes consultants de s’inscrire à une nouvelle activité. Fais-en autant, tu n’as rien à perdre. Choisis une activité qui te plait, qui te fait vibrer. C’est le moment d’être toi-même. Je suis sûre qu’au fond de toi tu as toujours pensé à quelque chose en particulier sans te lancer. Cela te permettra de rencontrer des personnes qui partagent au moins un loisir ou une vision avec toi.

Cela te permet également d’aller vers de nouvelles personnes qui n’ayant pas ton histoire en tête te voient telle que tu es au moment présent. Ils ne voient tes limites ni tes échecs passés et ont plus facilement tendance à avoir confiance en tes aspirations. Le regard de nouvelles personnes est bien souvent plus valorisant.

Parfois quand on n’a pas l’habitude d’aller vers de nouvelles personnes, cela peut sembler difficile. Mais chaque nouvelle étape est un petit pas. Il suffit de faire le premier.

Rien n’est acquis. Tout est en mouvement perpétuel.

Profite de ce qui est au présent.


Raconte-moi ton expérience dans les commentaires. Un tirage à gagner pour le meilleur commentaire

avant le 1er aout!


Plus d'informations sur

https://www.ophelie-tarologue.com/

108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout