Le pouvoir du pardon

Aujourd’hui je vais te parler d’adversité, de courage et de pardon. Mais pour cela je dois d’abord revenir sur un autre poste de mon blog.

Il y a plusieurs semaines tu as pu lire sur mon blog un texte intitulé « Sois un HOMME ». Une lettre retour qui faisait suite à l’article « Gratitude pour mes soeurs » paru le jour de l’ouverture de mon nouveau site internet.

En une semaine plus de deux cent personnes ont lu ce texte et j’ai reçu des dizaines de messages personnels tous plus touchants les uns que les autres. La plupart venaient des hommes eux-mêmes.


Mais sais-tu que cet article a failli ne jamais voir le jour ? Je l’avais rédigé au mois de mai. Et en juin, j’avais déjà déprogrammé sa sortie. J’avais décidé de le jeter purement et simplement à la poubelle et de l’oublier à jamais! Puis, malgré la colère qui m’animait, j’ai consciemment pris la décision de le publier.

« Sois un HOMME » est un acte de foi


La raison de cet acte ? Je n’ai plus voulu sombrer dans la haine et la colère ? J’ai voulu ME donner assez d’amour pour me libérer de ce qui entravait ma liberté. Je ne le savais pas encore, mais je venait de commencer à cheminer vers le PARDON.



Pardonner c’est voyager plus léger


Lorsque tu choisis de pardonner, tu te donnes l’opportunité d’aimer vraiment et tu cesses d’assécher ton cœur. C’est arrêter de te faire du mal à toi-même en nourrissant des rancœurs. C’est choisir la liberté, n’être plus entravé par ce qui a eu lieu. C’est renoncer à la vengeance stérile et passer au dessus de son égo qui est bloqué dans le jugement.


Peu importe l’ampleur de la trahison, de la douleur. Quand tu ne pardonnes pas, tu choisis de rester enfermé dans ta souffrance, bloqué dans le passé en te faisant souffrir dans le présent.

Alors non, il ne s’agit pas forcément de retourner auprès de ceux qui nous ont blessé pour être blessé à nouveau ou continuer de tolérer l’intolérable. Tu peux tout à fait pardonner tout en prenant de la distance. Mais c'est de se demander ce que l’on a envie de vivre.


Diffuser cet article, c’était rétablir un pont entre un monde qui m’avait semblé soudainement hostile et ma clairière.


Les messages que j’ai reçus en retour ont été comme des caresses, des baumes sur mes blessures de femmes. En voici quelques uns :


« Venant de l’un des canards boiteux dont il est fait mention à un moment : c’est un magnifique texte. C’est rare de voir une approche aussi globale et mature d’un sujet aussi épineux et sensible... Bravo Ophélie. »

Paul

« C'est vraiment beau se que tu écrits et touchant tu as une bonne plume et forcément à 40ans chaque homme est passé par là et chaque femme a aussi eu ces sentiments. »

Fabrice

« Bonjour ! Très beau texte et très juste ! »

Philippe

Il y en a eu bien d’autres, mais celui qui m’a le plus touchée, qui m’a vraiment permis de faire le premier pas est celui-ci :


« Quand une femme prend la décision d'abandonner la souffrance, le mensonge et la soumission.. Quand une femme dit du fond de son cœur: "Assez, me voilà." Ni mille armées d'ego ni tous les pièges de l'illusion ne peuvent l'arrêter dans la recherche de sa propre vérité. Là, les portes de sa propre âme s’ouvrent et le processus de guérison commence. Le processus qui va progressivement la ramener à elle-même, à sa vraie vie. Et personne n’a dit que ce chemin est facile, mais c’est la «voie». Cette décision elle-même ouvre une ligne directe avec sa nature sauvage et c'est là que le vrai miracle commence. Clarissa Pinkola Estés »

Ramzzi



Savoir demander pardon


Lorsque tu demandes pardon à quelqu’un tu te donnes l’opportunité de t’accepter et de te pardonner à toi-même. C’est donner de la compassion à l’enfant en toi qui a peur, en ton être profond qui est blessé et souffrant. C’est reconnaître que tu as des limites et que tu es humain. Ca ne signifie pas que tu es d’accord avec ton comportement ou ce que tu as fait. Mais c’est prendre ta responsabilité et admettre que tu as des blessures non guéries qui te font vivre beaucoup de peurs que tu ne sais pas les gérer. C’est ça que tu devrais partager avec l’autre. C’est ainsi que tu peux ouvrir un véritable dialogue d’âme à âme. C’est ainsi que tu seras entendu dans ta souffrance, que tu seras compris et que chacun pourra avancer.


Pour demander pardon véritablement à quelqu'un, il me semble à l'heure d'aujourd'hui encore important de te préciser une chose. Mets un peu ton égo dans ta poche. Oublie le téléphone et les messageries, les réseaux sociaux. Prends tes pieds, va à sa rencontre et les yeux dans les yeux, exprime ta demande. "Je te demande pardon!"


Pour conclure cet article, je ne peux que te conseiller de lire le livre de Lise Bourbeau Les cinq Blessures qui empêchent d’être soi-même. Tu trouvera ici un article que j’ai pris plaisir à rédiger sur cet ouvrage de référence que j’ai découvert dernièrement.


Retrouve mon article lettre ouverte à tous les HOMMES


Et toi? Sais-tu pardonner? Quand a-t-il été important pour toi de demander pardon?


Copie dans les commentaires la plus belles citations que tu connais sur le Pardon.


Et gagne un tirage gratuit !!



105 vues4 commentaires

Posts récents

Voir tout